Natural Cape Breton

Colonie du Cap-Breton

En 1784, la Grande-Bretagne divisé la colonie de la Nouvelle-Écosse en trois colonies distinctes: le Nouveau-Brunswick, l'Île du Cap-Breton, et aujourd'hui la Nouvelle-Écosse péninsulaire, en plus des colonies adjacentes de l'île Saint-Jean (rebaptisé Prince-Édouard en 1798) et Terre-Neuve. La colonie de l'île du Cap-Breton avait sa capitale à Sydney sur son port éponyme donnant sur la baie espagnole et le détroit de Cabot. Son premier lieutenant-gouverneur était Wallet DesBarres Joseph Frederick (1784-1787) et son successeur William Macarmick (1787). De 1799 à 1807, le commandant militaire était John Despard, frère d'Edward.

Lire la suite : Colonie du Cap-Breton

Île Royale

Connu comme "l'île Royale" aux français, l'île a également vu le règlement active de la France. Après, les Français cédèrent leurs colonies sur Terre-Neuve et le continent acadien à la Colombie par le traité d'Utrecht en 1713, le français a déménagé la population de Plaisance, Terre-Neuve, à l'Île Royale et la garnison française a été créé dans la partie centre-est de Sainte Anne.

Lire la suite : Île Royale

Histoire de Cap-Breton

Premiers habitants de l'île du Cap-Breton étaient probablement originaires maritimes archaïques , ancêtres des Mi'kmaq , les personnes qui ont été habitaient l'île au moment de la découverte européenne . John Cabot aurait visité l'île en 1497 , devenant le premier [ citation nécessaire ] explorateur de la Renaissance européenne à visiter le Canada d'aujourd'hui .

Lire la suite : Histoire de Cap-Breton